Les parties

Vendredi 16 mars 2007

Amun-Re [16/20] (135 minutes)

ClassementJoueurScoreNote
1Sébastien (zico)4418/20
2Raphaël (Piano)4118/20
3Cédric P.3816/20
4Caro (Cylmoryl)3310/20
5Pascal (pascal1024)2310/20
Note moyenne de la partie14/20

Matériel
De petites pyramides en relief de très bonne facture, un plateau aux couleurs chaudes, de petites cartes soignées. A l’ouverture de la boîte, Amun-Re donne envie. A moi en tout cas, il m’a fait envie.

Jeu
Amun-Re, c’est clairement un jeu de placement et gestion, rythmé par un astucieux système d’enchère.
- Gestion : il s’agit effectivement de bien gérer ses provinces avec les deniers qui sont les nôtres, le but étant d’avoir un retour sur investissement. Trois investissements possibles :
---> Dans des cartes qui apportent divers bonus utiles à différentes phases et différents moments de la partie. Pour ma part, j’ai trouvé que chacune des cartes avaient un intérêt en fonction, bien sûr, de la stratégie que l’on adopte en cours de partie.
---> Dans les paysans, ces derniers constituant l’une des mannes essentielles de revenus en fonction des offrandes faites à Amun-Re.
---> Dans la pierre afin de construire des pyramides, source de P.V. à la fin de chacune des 2 périodes.
Néanmoins, l’argent ne fait pas tout. Il faut aussi savoir établir sa stratégie sur le moyen terme. Il est en effet très coûteux d’investir pendant une même phase de part l’astucieux système des coûts (qui augmente de manière exponentielle). Il faut donc trouver un juste milieu : investir régulièrement.
- Placement/Enchère : l’enchère intervient uniquement lors de la première phase, après avoir révéler les provinces accessibles (1 par joueur). Chaque province disposant de plus ou moins d’avantages : emplacements pour les paysans (le long du Nil notamment), pierres déjà sur place, apport de cartes, quantité de cartes qu’il est possible d’acheter, temples (qui rapportent des P.V. en fonction de l’offrande à Amun-Re), caravanes (source de revenu lorsque l’offrande est faible et que le Nil est donc bas), etc. En fonction de ces éléments, les joueurs vont donc miser. C’est là qu’intervient le système d’enchère particulier : les provinces mises aux enchères disposent de plusieurs uniques niveaux de mises (0, 1, 3, 6, 10, 15, 21, 28 et 36). Alternativement, les joueurs disposent leur marqueur sur l’une des mises, la carte étant destinée a celui qui aura offert le plus, obligeant les autres à se positionner sur une autre province.
A ces mécanismes s’ajoute celui de "l’offrande à Amun-Re", où chaque joueur révèle de manière simultanée les deniers qu’il offre pour le dieu. Une fois la somme faite des offrandes (qui peuvent être négatives) et en fonction du résultat, Amun-Re apporte un multiplicateur (de 1 à 4) de gain (argent pour les paysans, P.V. pour les temples) lors des décomptes.

Quelques mécanismes m'ont gêné
- On pourra trouver le jeu long, puisqu’en dehors des phases d’enchère et d’offrande, les joueurs jouent alternativement. A 5 et en fonction du temps que les joueurs prennent, les tours s’enchaînent donc plus ou moins vite, mais quoi de plus normal dans un jeu de gestion. Personnellement, ça ne m’a pas dérangé.
- La disproportion en matière de gain entre les 2 périodes (les joueurs se tiennent entre 10 et 15 P.V. à l’issue de la 1ère période, puis entre 25 et 45 à l’issue de la seconde !). A l’évidence, la partie se joue réellement sur la seconde période.

Pour bien débuter
Il apparaît essentiel de s’assurer des revenus substantiels lors de la première période afin de démarrer la seconde dans des conditions optimales (gains d’enchère, achats d’action, etc.). L’absence de liquidité semble en effet pénaliser réellement les joueurs lors de la seconde période.
- 1ère période : s’assurer quelques points, ne pas trop investir dans les pyramides (puisque les provinces sont redistribuées lors de la 2ème période), privilégier les revenus (par le biais des caravanes mais aussi des paysans afin d’avoir des revenus constants quel que soit le niveau d’offrande) et accumuler les cartes bonus.
- 2ème période : privilégier le placement (en fonction des cartes bonus acquises), ne pas avoir peur de miser haut (clin d’œil à ma partie où j’ai dépensé 51 pièces sur les 3 phases d’enchères de la 2ème période) et miser sur les actions afin de s’assurer un nombre important de P.V.

zico / Sébastien

Princes of the Renaissance [16/20] (150 minutes)

ClassementJoueurScoreNote
1Jeff (corwyn59)2216/20
2Davy (davy)2116/20
3Ruben (Ruben)1314/20
4Alex (Alek)1214/20
4Guillaume (Morricon)1214/20
Note moyenne de la partie15/20

Fettnapf… in Sicht (Les Pieds dans le Plat) [15/20] (12 minutes)

ClassementJoueurScoreNote
1Sébastien (zico)0 carte14/20
2Cédric P.3 cartes14/20
3Raphaël (Piano)4 cartes14/20
Note moyenne de la partie14/20
fermer