Les parties

Vendredi 23 mars 2007

El Grande : Grossinquisitor & Kolonien [13/20] (120 minutes)

ClassementJoueurScoreNote
1Jeff (corwyn59)14/20
2Ruben (Ruben)12/20
3Alex (Alek)16/20
4Davy (davy)12/20
5Guillaume (Morricon)12/20
Note moyenne de la partie13/20

Indonesia [15/20] (195 minutes)

ClassementJoueurScoreNote
1Sébastien (zico)127316/20
2Julien (scand1sk)106016/20
3Cédric P.97918/20
4Raphaël (Piano)90012/20
5Anne (Julien (scand1sk))66710/20
Note moyenne de la partie14/20
Dans Indonesia, le but du jeu est de se faire de l’argent, le plus possible en faisant fructifier ses entreprises. En tant que jeu de gestion, j’ai été satisfait. On réfléchit aux acquisitions, on met au point une stratégie afin qu’elle rapporte le plus possible (à plus ou moins long terme) grâce à des mécanismes, connus mais bien associés, qui rendent le jeu plaisant.

Ainsi, le jeu se déroule en plusieurs phases dont la plus intéressante, ludiquement parlant, est, pour ma part, la phase de fusion (interactive et pleine de tension malgré un système de calcul des enchères qui reste logique mais peu intuitif lors des premiers tours).
L’influence de cette phase m’est apparue très importante pour l’issue de la partie. En effet, ceux qui sont parvenus à faire main basse sur une fusion ont plutôt réussi leur partie. Il apparaît donc important d’avoir toujours un portefeuille bien garni pour pourvoir suivre le rythme et faire les meilleures affaires à tout moment (ou pour éviter de perdre ses propres sources de revenu).

Côté entreprise, l’investissement dans les transports semble indispensable pour deux raisons :
- Ne pas donner trop d’argent à ses adversaires si l’on se voit obliger d’utiliser leur flotte. Mieux encore, s’assurer une source de revenu substantiel grâce à un bon réseau très étendu (grâce à de bonnes fusions).
- Eviter les coûts de transport en employant son propre réseau lors de livraisons vers les cités.
Ainsi, le placement des entreprises sur la carte, le positionnement stratégique des villes doit incontestablement prendre en considération la déserte par bateau. Compte tenu de cet élément, le jeu a ceci de bien qu’il permet au cours des trois ères de se déployer au fur et à mesure sur la vaste carte d’Indonesia et de proposer de nouvelles ressources.

Du côté du thème, on oublie vite l’Indonésie, sauf peut-être lorsqu’il s’agit d’identifier les différentes régions.

Quelques mécanismes m'ont gêné
- Le matériel : il est certes de bonne qualité mais très peu pratique. Les transports sont d’une couleur différente à celle des couleurs des joueurs. Le plateau, lorsqu’il est recouvert des petites tuiles "ressource", manque en lisibilité. Le texte (même si la police est très belle) est peu lisible. Bref, le matos est de bonne qualité, mais peu pratique.
- La longueur du jeu peut-être (3h30 à 5 dont beaucoup à attendre, notamment au cours de dernière phase où chaque joueur fait ses actions alternativement), et l’aspect parfois rébarbatif lorsqu’il faut compter les gains, notamment en fin de partie (puisque chaque bateau emprunté coûte 5 alors lorsqu’il faut livrer plus de 5 marchandises… C’est parfois un vrai casse-tête).

zico / Sébastien

Portobello Market [11/20] (60 minutes)

ClassementJoueurScoreNote
1Alex (Alek)1346/20
2Guillaume (Morricon)12910/20
3Jeff (corwyn59)12110/20
4Ruben (Ruben)1188/20
Note moyenne de la partie9/20
fermer